Comment s’opère la taille d’un myrtillier ?

La myrtille, fruit du myrtiller, est un fruit bleu, très délicieux en confiture. La myrtille est riche en vitamine A, C et D, en fibres et en potassium. Elle est peu calorique. D’ailleurs, elle est un anti-cancer, en particulier la leucémie et le cancer du côlon. La myrtille permet de lutter contre les affections dégénératives des yeux. Elle améliore la vision nocturne, car elle stimule la production du pourpre rétinien.

Pour tous ses bienfaits, beaucoup de gens plantent des myrtilliers. Pour améliorer la production, il est très important de les tailler régulièrement. Sinon, la production de fruits va diminuer.

La taille de formation

Pendant les deux premières années, on taille le myrtillier pour former tout simplement l’arbre. Pour cela, il faut retirer tous les rameaux qui se croisent. Il faut seulement garder les tiges bien droites et verticales. En supprimant les rameaux qui s’entrecroisent, les bonnes tiges seront bien nourries. Elles seront vigoureuses et le myrtillier aura un bon port. À la deuxième année, il faut supprimer les tiges qui ont mal poussé pendant l’année dernière et laissez celles qui ont bien poussé. Ensuite, taillez les rameaux trop longs en un tiers de sa longueur. Comme ça, le myrtillier va s’étoffer. Il faut couper les bourgeons de fruits qui commencent à pousser en cette période. Ces bourgeons sont ronds, pas comme les bourgeons plats de feuilles. Ça va aider le myrtillier à avoir une bonne croissance. Il est à noter que la taille de formation est une tache assez complexe. De ce fait, il faut confier les travaux à des professionnels tel que ces élagueurs au sein de l’entreprise d’élagage d’arbre dans le 34.

La taille d’entretien

La bonne période pour tailler les myrtilliers est à la fin de l’hiver et au début du printemps, c’est à dire mois de mars-avril. C’est la période de bourgeonnement. Vous pouvez voir facilement lesquels des bourgeons vont produire des fruits et lesquelles des feuilles. Les bourgeons de fruits sont ronds et ceux des feuilles sont plats.

En premier lieu, il faut enlever les tiges malades. Ces tiges sont reconnues tout de suite à leur apparence : elles sont décolorées ou fripées. Après avoir enlevé les tiges malades, il faut ensuite désinfecter tout de suite le sécateur avec de l’alcool pour éviter que les maladies se propagent. Puis, retirez les tiges abîmées ou mortes. Il faut aussi enlever les tiges qui ont poussé au pied du myrtillier et les tiges trop fines ou molles. Ces tiges n’auront pas la chance de produire des myrtilles, vu leur état. Coupez également les tiges qui poussent vers le bas et non pas vers le haut pour que les fruits ne touchent pas au sol. Il faut également retirer les vieux rameaux qui n’ont pas produit depuis des années de suite. À savoir, les rameaux arrêtent de produire au bout de quatre ans. Quelquefois, il faut retirer un peu de bourgeons de fruits lorsqu’ils commencent à pousser. Comme ça, la sève sera bien repartie et on obtiendra des fruits de qualité.

Pendant la taille, il est important d’utiliser un sécateur bien aiguisé pour réduire la blessure de l’arbre. Il faut désinfecter souvent l’outil pendant la taille pour éviter la propagation des maladies.



Laisser un commentaire