À long terme quelles sont les conséquences de la constipation  ?

constipation

Mal plutôt fréquent, mais largement sous-diagnostiqué et peu pris au sérieux, la constipation peut pourtant avoir des conséquences assez graves si elle dure trop longtemps ou si elle revient fréquemment.

Bien qu’elle ne soit pas une maladie en soit, elle occasionne de nombreux symptômes qu’il convient de traiter correctement afin d’éviter que ce dérèglement du fonctionnement intestinal se poursuive et occasionne des dégâts plus importants à long terme.

Quels risques en cas de constipation fréquente ?

La constipation est le signe d’un désordre intestinal expérimenté par une grande partie de la population de façon occasionnelle, on estime en effet qu’une personne sur cinq en a déjà souffert. Si son apparition reste inhabituelle, il n’y a pas lieu de s’inquiéter et la prise d’un laxatif comme le Chlorumagène sera efficace, par contre si elle est régulière, elle peut entraîner des complications non en raison du blocage des selles en soi, mais lors de la poussée. En effet, en cas de constipation, le réflexe habituel est d’intensifier la poussée pour se soulager en permettant ainsi l’expulsion de la matière fécale. Néanmoins, des poussées trop intenses régulièrement peuvent entraîner l’apparition de fissures anales et d’hémorroïdes pouvant aussi causer un saignement rectal. Dans les conséquences possibles, on retrouve également la diverticulose colique, le prolapsus rectal et encore plus grave la descente d’organe. Il est donc indispensable de traiter la constipation si celle-ci se produit à répétition.

Symptômes et traitement de la constipation

La constipation est relativement aisée à repérer à condition de bien connaître son corps. En effet, le passage à la selle diffère beaucoup d’une personne à l’autre. Certaines iront chaque jour alors que d’autres n’iront que trois fois par semaine. Il est à noter que ce n’est pas la fréquence qui permet de détecter la constipation. Mais réellement c’est la nécessité d’intensifier ses efforts de poussée. Ainsi, un passage peu fréquent à la selle ne constitue pas en soi un problème si la poussée n’est pas difficile. D’autres symptômes sont aussi indicateurs de la constipation. On peut citer le ventre dur et tendu, des matières fécales grumeleuses et dures, des maux de ventre, l’apparition d’hémorroïdes. Afin de traiter cette constipation, il est généralement recommandé de changer de régime alimentaire pour y introduire notamment plus de fibres. Celles-ci permettant de faciliter le transit intestinal.

Par ailleurs, en cas de constipation ponctuelle, il est possible de recourir à des laxatifs comme Chlorumagène. Ces derniers qui auront pour effet d’aider l’expulsion des selles. Ils peuvent se présenter sous forme de poudre et de comprimés. Et souvent ils sont très efficaces malgré quelques effets secondaires inconfortables dans certains cas. Le Chlorumagène par exemple est une poudre à diluer. Et il présente peu d’effets secondaires notables. Néanmoins, ces médicaments ne doivent pas être utilisés systématiquement et particulièrement en cas de constipation chronique. Ils peuvent engendrer d’autres maux comme le syndrome de l’intestin irritable ou une pancréatite par exemple.



Laisser un commentaire